Sport, Fun et Gourmandise

L'art de vivre tout en étant accro au sport

AU FIL DE L'EAU

Bigorexique et solidaire ? Oui, c'est possible !

On a coutume de voir le sportif assidu, le “bigorexique” de base, comme une personne centrée sur son nombril, qui ressasse ses chronos à longueur de temps et qui ne pense qu’à s’entraîner, au mépris des gens qui l’entourent. C’est parfois vrai. Le “gros” sportif, n’édulcorons pas la réalité, peut être cette caricature. Mais la grande majorité des sportifs assidus que je côtoie est sensible aux autres, aime partager et aider les gens qui les entourent. Et j’espère que Marion et moi en faisons partie. Je l’espère sincèrement.
J’aimerais vous parler de solidarité aujourd’hui. J’aimerais vous raconter comment, à travers le sport (notamment le vélo), Marion et moi menons à bien une mission que nous nous sommes donnée depuis l’an dernier, afin de récolter des fonds pour une association. Je voudrais vous présenter notre défi à vélo pour Vaincre la Mucoviscidose.

Et au début, quelques mots sur un vélo…

IMG_4332
Flashback. Mars 2017. Marion et moi sommes sur les routes du Tarn et Garonne, à vélo quand Marion me parle d’un petit garçon qu’elle a rencontré, Josselin. Il est atteint de Mucoviscidose ( toutes les infos en cliquant ici ) et, touchée par son cas, elle m’expliquait qu’elle allait faire un Triathlon extrême en juin à Marans (17) au profit de l’association Vaincre la muco ( Le défi marandais c’est ici  )   .
arrivee-defi-marandais2
N’étant pas disponible à cette date, je fus extrêmement frustrée de ne pouvoir y participer. Et Marion eut ces quelques mots, qui changèrent tout : “Et bien, créons notre propre défi !”. L’histoire était lancée, les idées fusaient dans tous les sens, plus les semaines se suivaient, plus le défi se précisait et en juillet 2017, nous lancions le défi en allant de Montauban à Biarritz à vélo. Plus de 450 kilomètres à pédaler, à rencontrer des gens merveilleux et à collecter des fonds. ( la page facebook du défi à vélo ) Au final, ce furent 1300€ environ qui emplirent la tirelire de l’association et une immense fierté d’avoir accompli notre mission solidaire. Sportives, certes, mais avec un slogan toujours vivant : Ensemble, on est plus forts !

Jamais 1 sans 2 (défis) !

Fortes de notre expérience, Marion et moi ne voulions pas en rester là en 2018. Il fallait renouvelle le défi, mais cette fois, en le compliquant un peu. En parlant avec Sandy, la représentante de l’association Vaincre la muco de ma région, j’appris que la région de France où il y avait le plus de malades atteints de Muco était la Bretagne ! Bingo ! Le défi 2018 allait donc partir de Bretagne et arriver à Montauban ! Quelques semaines plus tard, après moult discussions et recherches, notre carte du défi 2018 sortait de l’ombre :
IMG_7147

Demandez le programme !

Si vous êtes disponibles, si vous êtes touchés de près ou de loin par la maladie, si vous êtes sportif et solidaire comme nous, si vos mollets vous démangent souvent : n’hésitez plus ! rejoignez nous ! Nous partirons de Landernau le 17 août au matin, et rejoindrons Montauban sur un périple de plus de 900 kilomètres en étapes ( Quimperlé, La Baule, La Roche/Yon, Niort, Angoulême, Bergerac, Agen et enfin Montauban le 25 août ). 

Qui peut participer ?

Tout le monde ! Que vous décidiez d’être à l’arrivée ou au départ d’une étape, que vous vouliez rouler quelques kilomètres avec nous, ou toute une étape, ou plusieurs étapes, rejoignez nous ! Il n’y a pas de niveau, pas de chrono, juste de l’entraide, du partage et de l’amitié au service d’une belle cause. Il vous faut juste un vélo et vous organiser pour le logement en route si vous décidiez de faire plusieurs étapes avec nous ( camping, chez l’habitant, à la belle étoile, c’est vous qui voyez ! ). Pour annoncer votre venue, vous pouvez nous contacter sur la page facebook de notre défi ( C’est ici !! ) et vous pouvez déjà participer à la cagnotte en ligne si vous le désirez ( Cliquez ici )
Alors plus d’hésitation ! Rejoignez nous !
ENSEMBLE ON EST PLUS FORTS !
IMG_5473

Leave a Reply

Theme by Anders Norén