Sport, Fun et Gourmandise

L'art de vivre tout en étant accro au sport

INTERVIEWS

Découvrez Jo Drutel, transplanté cœur/poumon, Bigorexique et atteint de Muco ! Comment combattre la maladie par et pour le sport !

Bonjour Jo ! Nous sommes heureuses de pouvoir te poser quelques questions pour le journal d’une bigorexique. A force de te suivre sur Facebook, on a l’impression de bien te connaître. Cependant, on a plein de questionnements encore…

  • Présente-toi rapidement pour nos lecteurs

Je m’appelle Jonathan ou Jo. J’ai 33 ans, et j’ai toujours été très attiré par le sport en général. Ma vie a été très mouvementée et orchestrée par une maladie qui s’appelle la mucoviscidose. Après une première transplantation bipulmonaire et une deuxième cardio pulmonaire, je peux enfin ressentir le bien fou qu’est le fait de respirer sans le moindre effort.

  • Tu es né avec la Mucoviscidose, peux-tu nous expliquer ce qu’est cette maladie ? et quelles sont les conséquences sur ta vie quotidienne ?

logo vaincrela muco
La mucoviscidose est une maladie rare et génétique qui touche principalement les voies respiratoires et le système digestif. L’atteinte est très différente d’un individu à un autre. Certains sont plus atteints sur le plan digestif, d’autres sur le plan pulmonaire. L’intensité des symptômes, qu’ils soient pulmonaires ou digestifs, est aussi très différente d’un individu à un autre. Quand je suis né, il y a 33 ans, le dépistage n’était pas systématique, et donc certains « muco » n’étaient pas diagnostiqués, ou très tardivement. Aujourd’hui, avec le diagnostic systématique on se retrouve avec une part de « muco » qui vont très bien et un autre très atteint. Il ne faut pas se tromper… la muco tue encore et détruit de nombreuses familles.
Il y a différentes étapes dans la maladie, avec de plus en plus de soins, de plus en plus de médicaments, de l’oxygène, de la Kinésithérapie, des perfusions d’antibiotiques par intraveineuse, … Mais l’étape que je retiendrais et que je ne souhaite à personne… c’est le moment où la maladie décide de commencer à tuer. Le combat devient alors très inégal et la solution pour vivre est la transplantation d’organe,
La maladie m’a sans aucun doute volé une partie de mon enfance, de mon adolescence et donc de ma vie. Mais, grâce à une famille en or, j’ai pu avoir une vie quasi normale. Malgré toutes ces contraintes et difficultés, j’ai pu faire des études, sortir avec mes amis et partir en vacances. J’ai également pu faire du sport jusqu’à ce que l’oxygène ne me manque trop.
Cette maladie est encore aujourd’hui incurable mais les avancées sont réelles. La recherche a encore besoin de nous pour trouver un jour une solution définitive.

  • Tu as été opéré pour une transplantation cœur-poumons. Comment te sens-tu depuis cette opération?

Ma deuxième transplantation cœur poumons était vraiment l’espoir de la dernière chance. « Ça passe ou ça casse ». Retransplanter un an après la première était vraiment très risqué. Aujourd’hui, je vais super bien. Je respire enfin !! J Je prends encore de nombreux médicaments (environ 30 par jour), j’ai un suivi régulier à l’hôpital, je suis aussi diabétique. Mais toutes ces contraintes sont finalement très minimes par rapport à celles que j’avais avant la greffe.
29314801_10216491879830079_5008336242601885696_n

  • Tu es dingue de sport, comment fait-on pour allier sport et Muco ?

La greffe m’a sauvé la vie et le sport aussi. Quand tu es malade depuis ta naissance, la maladie fait partie intégrante de ton existence. Tu as presque besoin d’être malade pour vivre, ou plutôt besoin de défi, de challenge, de combat pour continuer à aller de l’avant. J’ai retrouvé dans le sport, et notamment les efforts longue durée, ces défis qui me manquaient tellement depuis ma greffe.
Ma capacité cardio-respiratoire est très différente d’un individu non transplanté. Je dois m’adapter et écouter mon corps. Je marche aux sensations. Les efforts trop brutaux sont compliqués pour moi. Je monte doucement dans les tours, mais quand je suis parti, je ne m’arrête plus.
29313898_10216491879950082_4514455633952505856_n

  • Tu as des projets plein la tête ! Explique-nous tout ça !

Depuis des défis entre amis, je me suis rendu compte que je pouvais fournir de sacrés efforts. La course à pied, le vélo puis le triathlon. J’aime apprendre, j’aime être dans des environnements que je ne maitrise pas. J’aime sortir de ma zone de confort. J’essaie d’en faire un peu plus épreuve après épreuve. Cette année, mon objectif principal est l’Ironman de Nice. Je n’ai aucun objectif de temps. Ah si… 16H 🙂 , c’est le temps maximum, et ce sera le temps que je mettrai si je viens à atteindre cette finish line.
29315095_10216491883670175_5540899907994386432_o

  • Quel message souhaites-tu faire passer à nos lecteurs ?

Chaque année, mois, semaine ou jour qui passe est fait de surprises. Cette année j’ai eu la chance d’être contacté par le Team Argon 18 France pour faire partie de cette équipe de triathlète spécialiste de la distance Ironman. Comme quoi « Everything is possible ».
Ne renoncez jamais, même quand cela vous semble inaccessible. Never give up !!  La vie est faite d’obstacls à affronter, tous plus ou moins difficiles à surmonter. Mais quoi qu’il en soit, on gagne toujours dès lors qu’on en retire le positif.
29314177_10216491921951132_6313938006310912000_o

Leave a Reply

Theme by Anders Norén