Sport, Fun et Gourmandise

L'art de vivre tout en étant accro au sport

CONSEILS, SANTE

Gérer la reprise sportive après une coupure forcée

La coupure sportive forcée est très souvent redoutée par le sportif Lambda. Elle peut être due à une maladie plus ou moins invalidante, comme une mononucléose ou la découverte d’une pathologie pas facile à gérer, ou parfois même une grippe forte, qui nous cloue au lit pendant un mois et nous fatigue encore plus d’un mois après la guérison. L’arrêt de sport peut parfois être obligatoire après une opération chirurgicale plus ou moins lourde, un traitement médicamenteux contraignant ou, mois souvent, la coupure peut avoir lieu après un Burn-out sportif ou professionnel.

Bref, SAUF (et encore) si vous êtes un sportif professionnel entouré de coachs divers et d’une équipe de médecins et/ou nutritionnistes, cet article est pour vous ! Je sors d’une opération chirurgicale tout à fait commune et absolument pas dangereuse, mais le médecin m’a prescrit un arrêt de tout sport pendant les 6 premières semaines, et une reprise du sport “fort” après seulement 3 mois. J’aime autant vous dire que ce n’est pas simple à gérer au quotidien. Voici quelques conseils qui peuvent peut-être vous aider !

1- Prendre son temps

Oui, c’est difficile ! Oui, c’est rageant ! Mais pour gérer une reprise efficace, prendre son temps est nécessaire. Pourquoi?

a- Si votre coupure avoisine les 6 semaines ou plus (ce qui est mon cas) votre corps s’est mis naturellement au repos. Les muscles ont légèrement fondu, les articulations se sont un peu rouillées, notre cardio s’est mis au ralenti et notre souplesse a pu être mise à rude épreuve, peut-être même avez vous pris un peu de poids…

b- Si vous avez été obligé d’avaler des traitements médicamenteux particuliers, il se peut que votre corps ait besoin de tout éliminer avant la reprise sérieuse. Une reprise trop forte pourrait vous donner des maux divers ou une énorme fatigue qui vous découragerait.

2- Être indulgent avec soi-même

Après un arrêt forcé, ne vous attendez pas à revenir au top au bout de quelques séances ! Inutile de vous bourrer de vitamines et de remèdes miracles, il faut être indulgent avec son corps et avec sa volonté de bien faire. Reprendre ses activités après une coupure peut très facilement nous décourager. Mais il faut voir le côté positif : partir de plus ou moins bas promet une marge de progression exponentielle ! Soyez gentil avec vous-même et ne vous jugez pas trop vite. Cette patience pour servira automatiquement.

3- Choisir une activité de reprise adéquate

Si vous êtes adepte comme moi du multi-sport, choisissez une activité de reprise dans laquelle vous prenez assez vite du plaisir et dans laquelle vous vous sentez plutôt à l’aise. J’ai choisi la marche rapide, car elle me correspond bien, est pratique, se fait à peu près par tous les temps et permet de rencontrer des gens ou d’inviter des gens à nous accompagner.

Selon la pathologie ou l’intervention chirurgicale que vous avez subie, vous pouvez, après avis médical, pratiquer le yoga, la natation, le Qi gong, ou la marche rapide… Vous prendrez forcément du plaisir, et renouerez en douceur avec ces sensations qui vous manquent tant. Evitez les sports de combat, ou à sensations fortes, qui pourraient vous dégouter à vie de faire du sport, voire vous blesser très rapidement.

4- Avoir un plan bien pensé

Pour une reprise efficace, un plan efficace est nécessaire. Selon le sport pratiqué, il est important de bien préparer son retour sur le terrain. Ne pas négliger les échauffements, discuter avec son coach ou son entraîneur des différentes étapes de reprise, se donner des objectifs réalistes, bref, il faut PENSER sa reprise après avoir pansé ses plaies, qu’elles soit physiques ou morales… Une reprise sportive maîtrisée est un gage de réussite dans le temps.

5- Ne pas négliger la récupération

Reprendre les entraînements, c’est penser à la récupération. Vous seul êtes l’oreille de votre corps. Ressentez ce qu’il vous dit. Vous avez mal ? Vous êtes fatigué ? Vous n’êtes pas motivé ce matin? Ecoutez vous ! Votre corps sait ce qui est bon pour lui. Il lui a fallu beaucoup d’énergie pour se réparer, remonter la pente… Si vous le bousculez de trop, il vous rappellera à l’ordre. Et dans ce cas précis, vous risquez une rechute ou une blessure longue à guérir.

J’ai choisi la marche comme activité de reprise. J’ai commencé par 20 minutes autour de la maison, puis 30 minutes et progressivement j’ai marché 1h00, pour finir par crapahuter 2h00 et environ 10/11 kilomètres. A chaque fois, je suis rentrée fière de moi, pleine d’entrain et de motivation, fatiguée et heureuse d’avoir retrouvé des sensations agréables de jambes fatiguées. Et demain, enfin, j’ai droit à la natation ! Youpi, j’ai vraiment hâte. Mais je vais y aller doucement, à mon rythme.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén