Sport, Fun et Gourmandise

L'art de vivre tout en étant accro au sport

AU FIL DE L'EAU, CONSEILS

Le tuba frontal, un allié de nos entraînements !

Le tuba frontal en entrainement croisé, un allié pour nos jambes et notre dos !

Le tuba frontal pour les cyclistes ? Mais quel rapport ??

Comme tous les cyclistes, je sollicite beaucoup les muscles de mes jambes et mes cervicales sont mises à rude épreuve. Il y a plusieurs mois, on m’a alors recommandé, en entraînement croisé, d’aller nager avec un tuba frontal. L’entraînement croisé consiste à ajouter dans son programme d’entraînement certaines pratiques sportives complémentaires comme la natation ou le renforcement musculaire afin d’en tirer bénéfice en vélo par la suite. Et au cours de mes entrainements croisés natation, je glisse maintenant toujours une série de nage avec mon tuba frontal.

Mais le tuba frontal, Kézako ?

Tout comme son frère, le tuba latéral, le tuba frontal sert à respirer dans l’eau sans avoir à osciller la tête. Son cercle frontal se pose délicatement sur le front, ce qui nous permet de garder nos lunettes de piscine et d’être dans le confort absolu.

Le tuba frontal présente différents avantages :

  • Il permet un meilleur renouvellement de l’air (on respire plus aisément qu’en adoptant la respiration « 3 temps », qui oblige à tourner la tête une fois à droite une fois à gauche)
  • On peut l’utiliser avec nos lunettes de natation habituelles.
  • Il reste parfaitement stable y compris lors des virages.
  • Il ne risque pas de gêner vos mouvements.
  • Lors de la nage, on se concentre uniquement sur notre technique de nage, et on oublie les désagréments liés à la respiration classique. On peut alors bien aller chercher ses appuis avec les bras et ressentir les sensations agréables de la glisse.
  • Les tensions dans les cervicales et dans le dos disparaissent.

Le tuba frontal comporte cependant aussi quelques inconvénients quand on le découvre :

  • Il faut s’habituer à respirer exclusivement avec la bouche et porter un pince-nez, pour éviter les mauvaises surprises à l’inspiration et au virage-culbute.
  • Cela peut être fatiguant au début, car on a tendance à en faire plus avec les bras, emporté par le plaisir des sensations.
  • La drague demeure définitivement impossible avec cet attirail sur la tête ! N’espérez pas d’invitation au resto dans la ligne d’eau, de toute façon, vous ne pouvez pas parler !

Alors, maintenant que l’été est arrivé, que ce soit pour libérer les tensions de notre dos dues aux longues sorties vélo, ou pour s’améliorer en natation et devenir les sirènes des bassins, ou encore pour affiner nos belles gambettes, ne sortez plus sans votre tuba frontal ! Effet garanti !

Je vous laisse, j’ai piscine !

Leave a Reply

Theme by Anders Norén